Joan Miró

Miró Grafics

La Galerie d’Art Moderne et Contemporain de Nice a le plaisir de présenter une sélection d’œuvres graphiques par l’artiste catalan, Joan Miró (1893-1983).

L’œuvre de Miró n’est pas seulement gigantesque, fruit d’une vie entière consacrée à la création artistique, elle perdure dans sa capacité à nous interroger, à nous fasciner. Elle fascine parce qu’elle cache plus que elle ne révèle, concilie l’infime et l’infini dans un jeu mystificateur qui n’a de parallèle que la poésie. Elle présente des couleurs et des formes dont les harmonies rythmiques et suggestives allient l’humour et la fraîcheur enfantine à l’intuition du surnaturel. Celui dont André Breton disait qu’il est le plus surréaliste de tous n’aura de cesse de chercher à « atteindre le maximum d’intensité avec le minimum de moyens » (Miró). Grâce à l’épuration de sa rhétorique visuelle et l’alliance des mots, il créa un langage plastique singulier qui fera de lui une figure à part dans l’histoire de l’art du vingtième siècle. En constant dialogue avec ses contemporains, il dit préférer l’écriture à la peinture et fait de sa collaboration avec des écrivains l’une de ses principales activités. Si pour lui la création d’artefacts visuels est une nécessité vitale, il ne l’a conçoit que comme recherche du renouvellement de ses stratégies sémantiques et matérielles. Joan Miró est à l’origine d’une multitude d’œuvres sur tous supports dont la production et la distribution s’écartent des réseaux traditionnels liés aux Beaux-Arts. Il crée des livres, des affiches, des œuvres qui peuvent circuler et faire de son art un bien commun. Dans l’exposition présentée par la Galerie d’Art Moderne et Contemporain de Nice, ces pièces révèlent combien ces œuvres de distribution plus large ne forment pas seulement un écho de son œuvre picturale mais constituent le cœur même de la pensée artistique de celui qui dira qu’ « un brin d’herbe est aussi gracieux qu’un arbre ou une montagne. »   
Catherine Somzé, Amsterdam 2005

 

> CLOSE Window

Comments are closed.

Camera Littera on